Panafricain

Soumeylou Boubèye Maïga : « Nous sommes fin prêts pour agir contre le terrorisme avec nos voisins »

Mis à jour le 7 octobre 2022 à 10:57

Montée en puissance d’Aqmi, développement de la criminalité transfrontalière et effets collatéraux de la crise libyenne. La bande sahélo-saharienne est devenue une source d’inquiétude pour les États riverains. Les pays du champ (Algérie, Mali, Mauritanie et Niger) ont décidé d’accroître leur coopération. Après les chefs d’état-major en avril 2011, les chefs de la diplomatie des quatre se sont réunis, le 21 mai, à Bamako. Soumeylou Boubèye Maïga, ministre malien des Affaires étrangères nous détaille le contenu des discussions.