Djibouti

À Djibouti, l’hôtellerie enchaîne les nouvelles étoiles

Le Kempinski, propriété du dubaïote Nakheel.

La capacité d'hébergement de la capitale est encore insuffisante, mais plusieurs grandes enseignes, comme le français Accor, s'apprêtent, malgré la crise sanitaire, à ouvrir des établissements.

Philippe Doizelet : « L’hôtellerie de moyenne gamme est mieux positionnée pour rebondir » Jeune Afrique

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte