International

[Tribune] Iran : « L’enfer, c’est les autres »

Des manifestants à Téhéran le 17 janvier 2020, après le raid américain qui a tué Qassem Soleimani.

Dire que le général iranien Qassem Soleimani, tué dans un raid américain en Irak début janvier, était un terroriste permet de lui retirer l'attribut d'humain et de légitimer le fait de le tuer.

La mort du général Soleimani suscite les craintes d'une escalade entre les États-Unis et l'Iran Jeune Afrique

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte