Algérie

Algérie : « Qu’un sang impur », un film sans parti pris… hélas ?

"Qu'un sang impur...", film d'Abdel Raouf Dafri.

Peut-on filmer la guerre d'Algérie sans le moindre parti pris ? L'option retenue par Abdel Raouf Dafri pour sa première réalisation dépeint avant tout une « guerre sale », sans héros à qui s'identifier, ce qui s'avère être un choix périlleux.

Abdel Raouf Dafri : des tripes et des lettres Jeune Afrique

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte