Sécurité

Burkina Faso : colère et indignation à l’inhumation de gendarmes tués à Inata

Trente-six des 53 gendarmes tués le 14 novembre lors de l’attaque jihadiste du poste de gendarmerie d’Inata ont été inhumés le 23 novembre à Ouagadougou, devant une foule de parents en colère.

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital

Sans engagement

Payez une fois par an et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !