Dossier

Cet article est issu du dossier «Infrastructures : huit grands chantiers qui vont changer la donne»

Voir tout le sommaire
BTP & Infrastructures

Avec Nachtigal, le Cameroun fait le pari d’une électricité enfin moins chère [2/8]

Réservé aux abonnés | | Par
Projet de Nachtigal

Projet de Nachtigal © NHPC

L’installation hydroélectrique délivrera une puissance de 420 MW – de quoi couvrir 30 % des besoins énergétiques du Cameroun. Deuxième opus de la sélection JA des projets majeurs de BTP de l’Afrique francophone.

Résumé Le projet hydroélectrique de Nachtigal, du nom des chutes éponymes, situées à 65 km au nord-est de Yaoundé, apportera au Cameroun une capacité de 420 MW. Il est constitué d’un barrage principal, long de 1,5 km, sur le fleuve Sanaga, permettant de dériver l’eau vers un canal de 3 km jusqu’à l’usine hydroélectrique. L’énergie qui sortira des sept turbines fournies par GE, dès 2023, sera transportée par une ligne construite par Bouygues Énergies & Services.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte