Dossier

Cet article est issu du dossier «Infrastructures : huit grands chantiers qui vont changer la donne»

Voir tout le sommaire
BTP & Infrastructures

Huit grands chantiers qui vont changer la donne

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 23 juin 2020 à 17h58
Visite du chantier de la gare du TER, à Dakar, le 2 février 2018.

Visite du chantier de la gare du TER, à Dakar, le 2 février 2018. © © Lionel Mandeix/Présidence Senegal

JA a sélectionné huit projets majeurs de BTP déjà engagés, ayant un impact économique structurant pour leur pays et l’ensemble de la région.

Ce sont des infrastructures cruciales dont les économies de l’espace francophone ont instamment besoin. Pas des « éléphants blancs », ces mégaprojets si monstrueux qu’ils ne voient pas le jour, faute de financement, de stabilité politique ou de constructeur compétent et persévérant. JA a sélectionné huit projets majeurs de BTP déjà engagés, ayant un impact économique structurant pour leur pays et l’ensemble de la région.

Forte progression de l’expertise technique

Du ferroviaire au portuaire, en passant par les villes nouvelles, les barrages, les axes routiers ou les pipelines, ces chantiers mobilisent des consortiums, souvent menés par des groupes internationaux, principalement chinois et européens.

Mais ces derniers font tous appel à des partenaires et à des sous-traitants locaux, dont l’expertise technique a fortement progressé au cours des cinq dernières années. Les plus expérimentés de ces groupes africains de BTP – tels le marocain SGTM, l’algérien Cosider ou encore le burkinabè CGE – sont désormais eux aussi « chefs d’orchestre » de grands programmes d’infrastructures.

L’épidémie de Covid-19, qui continue de sévir, a ralenti mais pas stoppé l’avancement de ces projets. Confinement, couvre-feu et limitation de déplacements ont entravé leur progression entre mars et mai 2020, mais aussi et surtout leur approvisionnement en matériaux et équipements, en particulier quand ceux-ci devaient être fournis par la Chine.

Aujourd’hui, les ouvriers ont repris le chemin des chantiers, un retour le plus souvent facilité par le soutien des autorités locales, bien conscientes que ces infrastructures leur permettront de mieux faire face aux difficultés économiques qui s’annoncent.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte