Télécoms

Face aux géants MTN et Orange, Camtel avance ses pions

Le siège de Camtel à Yaoundé

Le siège de Camtel à Yaoundé © MABOUP

Six ans après sa première tentative, l’opérateur camerounais a décroché une licence mobile. Sa patronne, Judith Achidi, peut enfin déployer son plan stratégique sur un marché dominé par MTN, Orange et Nexttel.

Son lobbying a porté. Le 12 mars, Judith Achidi a obtenu trois licences pour Cameroon Telecommunications (Camtel) qu’elle dirige depuis un an et demi.

Les deux premiers titres d’exploitation confortent son monopole sur la téléphonie fixe – une concession provisoire octroyée en 2003 avait expiré en 2007 – et l’infrastructure de transport (12 000 km de fibre optique, l’ADSL, quatre points d’atterrissement des câbles sous-marin et deux téléports vers les réseaux satellites).

Sa principale victoire concerne la licence dans la téléphonie mobile, lui permettant de jouer dans la cour des grands. La précédente tentative, en 2014, s’était soldée par un échec du fait des conflits d’égos. Le régulateur avait estimé que David Nkoto Emane, l’ex-patron de Camtel, n’avait pas qualité pour solliciter une licence pour sa filiale en création. Alors ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey exigeait

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première
  • + de formats (site web, 2 applis, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte