Politique

Coronavirus : Ali Bongo Ondimba sous haute protection

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 23 mars 2020 à 12h34
Ali Bongo Ondimba, lors du conseil des ministres du 2 octobre 2019.

Ali Bongo Ondimba, lors du conseil des ministres du 2 octobre 2019. © DR / Présidence gabonaise

Face à la propagation de l’épidémie de Covid-19, un dispositif sanitaire spécifique a été déployé au sein du Palais du bord de mer.

Depuis l’aggravation de la pandémie de coronavirus, les visiteurs du Palais du bord de mer sont contrôlés, dès leur entrée, selon la technique du thermoflash (prise de température à l’aide d’un pistolet).

Mais cela ne suffit pas pour pouvoir approcher Ali Bongo Ondimba. Un second contrôle est réalisé à l’étage où se situent ses bureaux. La présidence a en outre interdit à ses employés de se serrer la main et les encourage à éviter les contacts physiques.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte

devices

Accédez en illimité à l'ensemble de nos articles en vous abonnant pour seulement 1€

Accédez en illimité à l'ensemble de nos articles en vous abonnant pour seulement 1€

je m'abonne