Politique

Côte d’Ivoire : l’agenda chargé d’Alassane Ouattara

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 16 mars 2020 à 11h06
Alassane Ouattara (à g.) et Amadou Gon Coulibaly, le 12 mars, à l’Hôtel Ivoire.

Alassane Ouattara (à g.) et Amadou Gon Coulibaly, le 12 mars, à l’Hôtel Ivoire. © DR

Quelques jours après avoir annoncé qu’il ne serait pas candidat à sa succession, le président ivoirien a entrepris de coordonner la lutte contre le coronavirus, tout en préparant le conseil politique du RHDP à l’issue duquel Amadou Gon Coulibaly a été désigné candidat à la présidentielle.

Après avoir annoncé, le 5 mars, qu’il ne briguerait pas de troisième mandat, Alassane Ouattara (ADO) a repris ses activités. Il n’a pas passé, comme à son habitude, son week-end à Assinie et s’est attelé à deux dossiers urgents.

D’abord, la préparation du conseil politique du RHDP, qui a eu lieu le 12 mars et à l’issue duquel Amadou Gon Coulibaly a été désigné candidat à la présidentielle d’octobre.

4 milliards de FCFA contre le coronavirus

La direction exécutive du parti, avec à sa tête Adama Bictogo, avait prévu de faire voter par les différents organes du RHDP des motions de soutien au Premier ministre. Mais le chef de l’État a opté pour un débat. Il souhaitait que cette décision soit le fruit d’un consensus et ne donne pas l’impression de résulter d’un passage en force en faveur de Gon Coulibaly.

Ensuite, ADO a coordonné la riposte ivoirienne au coronavirus et a fait en sorte que les 4 milliards de FCFA alloués à la lutte contre cette pandémie soient immédiatement débloqués.

 

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte