Politique

Côte d’Ivoire : l’agenda chargé d’Alassane Ouattara

Quelques jours après avoir annoncé qu’il ne serait pas candidat à sa succession, le président ivoirien a entrepris de coordonner la lutte contre le coronavirus, tout en préparant le conseil politique du RHDP à l’issue duquel Amadou Gon Coulibaly a été désigné candidat à la présidentielle.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 16 mars 2020 à 11:06

Alassane Ouattara (à g.) et Amadou Gon Coulibaly, le 12 mars, à l’Hôtel Ivoire. © DR

Après avoir annoncé, le 5 mars, qu’il ne briguerait pas de troisième mandat, Alassane Ouattara (ADO) a repris ses activités. Il n’a pas passé, comme à son habitude, son week-end à Assinie et s’est attelé à deux dossiers urgents.

À Lire Côte d’Ivoire : comment Alassane Ouattara a fait d’Amadou Gon Coulibaly son dauphin

D’abord, la préparation du conseil politique du RHDP, qui a eu lieu le 12 mars et à l’issue duquel Amadou Gon Coulibaly a été désigné candidat à la présidentielle d’octobre.

4 milliards de FCFA contre le coronavirus

La direction exécutive du parti, avec à sa tête Adama Bictogo, avait prévu de faire voter par les différents organes du RHDP des motions de soutien au Premier ministre. Mais le chef de l’État a opté pour un débat. Il souhaitait que cette décision soit le fruit d’un consensus et ne donne pas l’impression de résulter d’un passage en force en faveur de Gon Coulibaly.

À Lire Côte d’Ivoire : une partie de l’opposition menace de boycotter la présidentielle

Ensuite, ADO a coordonné la riposte ivoirienne au coronavirus et a fait en sorte que les 4 milliards de FCFA alloués à la lutte contre cette pandémie soient immédiatement débloqués.