Culture

« La Revue » : un numéro consacré à la Chine (et le monde) dans la tourmente face au coronavirus

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 23 mars 2020 à 12h33
Des gens portent un masque à Beijing, en Chine, le 16 mars 2020.

Des gens portent un masque à Beijing, en Chine, le 16 mars 2020. © Koki Kataoka/AP/SIPA

Le nouveau numéro de « La Revue » (mars-avril) sera consacré à la Chine et au monde face à l’épidémie de coronavirus. Tour d’horizon des sujets abordés.

• À la une : Pékin face au coronavirus

Des gens portent des masques pour faire leurs courses dans un marché de Pékin, le samedi 14 mars 2020.

Des gens portent des masques pour faire leurs courses dans un marché de Pékin, le samedi 14 mars 2020. © Mark Schiefelbein/AP/SIPA

Alors que l’épidémie de Covid-19, née dans la province chinoise du Hubei, prend des proportions mondiales, La Revue consacre un dossier exceptionnel à la Chine, avec en particulier une longue interview de l’ambassadeur en poste à Paris, Lu Shaye.

Le diplomate passe en revue les nombreux défis que doit encore relever la deuxième puissance économique du monde. Les questions de l’impact économique, politique, diplomatique et psychologique de la crise du coronavirus sont également au menu.

• Algérie : Bouteflika inconnu

Alors que vient de paraître en librairie l’ouvrage Bouteflika. L’histoire secrète, de notre confrère Farid Alilat, Renaud de Rochebrune livre une analyse de cette biographie de l’ancien président algérien et évoque les révélations qu’elle contient. À la lecture, explique-t-il, on découvre une personnalité bien plus complexe que ce que l’on pouvait supposer.

• Argent des diasporas : première source de financement des pays pauvres

En 2019, les transferts d’argent des travailleurs immigrés vers leur pays d’origine, africains en particulier, ont représenté 550 milliards de dollars.

Une manne pour les pays pauvres, loin devant l’aide publique au développement (153 milliards) ou les investissements directs étrangers des entreprises (344 milliards). Alain Faujas décrypte ce phénomène que les Anglo-Saxons ont baptisé remittances.

Démographie : un monde sans enfants

Des enfants montrent le chemin alors qu'une femme porte un grand panier d'épinards sur la tête, pour les vendre à la gare voisine de Kathlehong, à 35 km à l'est de Johannesburg, en Afrique du Sud, le mardi 12 mai 2015. Le Metrorail est un réseau de trains de banlieue dont les itinéraires s'étendent sur toute la province du Gauteng

Des enfants montrent le chemin alors qu'une femme porte un grand panier d'épinards sur la tête, pour les vendre à la gare voisine de Kathlehong, à 35 km à l'est de Johannesburg. © Themba Hadebe/AP/SIPA

La population mondiale continue, certes, à augmenter, en particulier en Afrique, où on table sur 2 milliards d’habitants à l’horizon 2050. Mais cette évolution est très inégale selon les continents, souligne Dominique Mataillet, qui analyse la dynamique démographique de l’Europe et celle des États-Unis.

Mahamat-Saleh Haroun : le cinéma peut-il changer le monde ?

Ancien ministre, cinéaste célébré et romancier apprécié, le Tchadien Mahamat-Saleh Haroun espère être présent à Cannes avec son nouveau long-métrage. Il s’est confié à La Revue dans une longue interview.

Secret d’histoire : Valentine de Saint-Point, l’amazone de l’islam

Coqueluche du Tout-Paris de la Belle Époque, née à Lyon en 1875 et morte au Caire en 1953, Valentine de Saint-Point a quitté la France pour l’Égypte, où elle s’est convertie à l’islam, menant une vie d’aventures et multipliant les scandales. Un parcours hors du commun que raconte Fawzia Zouari.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte

devices

Accédez en illimité à l'ensemble de nos articles en vous abonnant pour seulement 1€

Accédez en illimité à l'ensemble de nos articles en vous abonnant pour seulement 1€

je m'abonne