Assurances

Une croissance modérée, mais stable, du secteur des assurances

Réservé aux abonnés | | Par
Immeuble Saham Assurance, Libreville.

Immeuble Saham Assurance, Libreville. © Jacques Torregano pour JA

Pour la troisième année consécutive, le volume des primes d’assurances de la zone Fanaf a enregistré une hausse en 2018.

Les primes émises dans les douze principaux pays de la Fédération des sociétés d’assurances de droit national africaines (Fanaf) ont atteint 1 177 milliards de F CFA (1,8 milliard d’euros) en 2018. Elles sont en hausse de 6,4 % en un an. C’est un rythme de progression inférieur à la moyenne annuelle de 7,58 % depuis 2009. Mais c’est la troisième année d’affilée de hausse du rythme de croissance des primes dans la zone après une demi-douzaine d’années d’évolution en dents de scie, avec des épisodes de hausse à deux chiffres suivis de cycles bas.

« Par rapport à 2017, les marchés ont, dans leur quasi-totalité, perdu des parts, sauf la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Burkina, le Bénin, le Mali et le Niger », souligne la fédération. Le secteur reste dominé par l’assurance non-vie (56,9 % des primes, contre une moyenne de 32,3 % en Afrique).

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte