Politique

Crise anglophone au Cameroun : Doris Toyou, une lobbyiste au barreau de New York

Une vue du Capitole, à Washington en janvier 2020 (illustration).

Une vue du Capitole, à Washington en janvier 2020 (illustration). © Steve Helber/AP/SIPA

L’avocate d’origine camerounaise est très active auprès des autorités américaines. Elle a notamment été à l’origine d’un courrier interpellant le Sénat des États-Unis sur le conflit dans les zones anglophones.

Le 27 février, le barreau de New York a, dans un courrier, appelé le Sénat des États-Unis à soutenir une résolution exhortant le gouvernement du Cameroun et les séparatistes armés « à mettre fin à la violence et à poursuivre un dialogue pour résoudre le conflit dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest ».

Barreau new-yorkais

Si cette missive est signée par Victoria Safran, présidente du comité des Affaires africaines du barreau new-yorkais, c’est surtout Doris Toyou, à la tête de son sous-comité chargé de l’Afrique francophone, qui en est à l’origine.

Cette avocate d’origine camerounaise, formée à Paris puis aux États-Unis, est très active depuis deux ans au sein de la diaspora en Amérique du Nord. Elle y a notamment côtoyé le professeur d’université Franklin Nyamsi, par ailleurs conseiller de l’Ivoirien Guillaume Soro.

 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte