Santé

Coronavirus : les chefs d’État préparent la riposte

Des femmes portant des masques de protection le 28 février 2020 au Nigeria, où un premier malade du Covid-19 a été diagnostiqué.

Des femmes portant des masques de protection le 28 février 2020 au Nigeria, où un premier malade du Covid-19 a été diagnostiqué. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Ministres interdits de voyager ou de se serrer la main, contrôles renforcés dans les aéroports… De la Côte d’Ivoire au Sénégal en passant par le Congo et le Bénin, les autorités ont pris des mesures pour se prémunir face à l’épidémie de Coronavirus.

Afin de lutter contre la propagation du coronavirus, les présidents Patrice Talon, Denis Sassou Nguesso, Macky Sall et Alassane Ouattara ont interdit à leurs ministres de voyager, jusqu’à nouvel ordre.

Le 4 mars, peu avant d’entrer en Conseil des ministres, le chef de l’État ivoirien a annoncé à son équipe gouvernementale qu’il était désormais défendu de se serrer la main. À Cotonou, Benjamin Hounkpatin, le ministre de la Santé, a été prié de rester à son bureau et joignable 24 heures sur 24.

Dans d’autres pays, comme la RD Congo, le Rwanda, le Gabon, la Mauritanie, le Burkina, la Guinée, le Togo ou le Cameroun (à qui la Corée du Sud a offert du matériel de dépistage), les mesures de contrôle ont été renforcées dans les aéroports.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte

devices

Les articles sur l'évolution du coronavirus sont gratuits.
Soutenez-nous en vous abonnant pour 1€ !

Les articles sur le coronavirus sont gratuits.
Soutenez-nous en vous abonnant pour 1€ !

je m'abonne