Banque
Tidjane Thiam, directeur général du Crédit suisse

Cet article est issu du dossier

Finance : Tidjane Thiam, le banquier qui dérangeait la Suisse

Voir tout le sommaire
Économie

La Côte d’Ivoire attend le retour de Tidjane Thiam, le fils prodige

Réservé aux abonnés
Par - à Abidjan
Mis à jour le 22 juin 2021 à 16:26

TiDjane Thiam, le 13 février 2020 à Zurich. © Ennio Leanza/AP/SIPA

Autrefois pressenti comme Premier ministre, Tidjane Thiam, n’a plus foulé le sol de son pays natal depuis 1999. Après son départ de Credit Suisse, a-t-il un avenir en Côte d’Ivoire ?

Dans le tract posté le 19 février sur le groupe Facebook « Les amis de Tidjane Thiam », l’ex-patron de Credit Suisse se tient droit, dans un complet bleu marine, la main sur une chaise en bois, le visage arborant un léger sourire. Presque une image de campagne.

La photo est accompagnée d’un court texte annonçant « le retour du ministre Tidjane Thiam en terre ivoirienne […] pour y prendre, nous l’espérons, la place qui est la sienne ».

En quête d’un homme providentiel

Dans ce pays toujours en quête d’un homme providentiel depuis la mort de Félix Houphouët-Boigny, l’avenir du Franco-Ivoirien alimente autant les dîners mondains que les réseaux sociaux. Rentrera-t-il en Côte d’Ivoire ? Envisage-t-il de s’impliquer dans la présidentielle de 2020 ou dans celle de 2025 ? D’aucuns vantent son parcours professionnel ou son impressionnant bonus (10-30 millions de dollars), d’autres questionnent sa nationalité et son éligibilité…