Dossier

Cet article est issu du dossier «Finance : Tidjane Thiam, le banquier qui dérangeait la Suisse»

Voir tout le sommaire
Banque

Tidjane Thiam, le banquier qui dérangeait la Suisse

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 22 juin 2021 à 16h30
Lors de l’annonce des résultats du groupe, le 13 février, à Zurich.

Lors de l’annonce des résultats du groupe, le 13 février, à Zurich. © Fabrice COFFRINI/AFP

Architecte du spectaculaire redressement de l’établissement helvétique, l’as de la finance a pourtant été poussé à la démission à la suite, entre autres, d’une rocambolesque affaire d’espionnage. Un nouveau chapitre s’ouvre pour le Franco-Ivoirien.

«Une journée sans rire est une journée de perdue », aime répéter Tidjane Thiam, ponctuant sa phrase d’un léger rictus. Pendant quatre années et demie à la tête de Credit Suisse, l’as franco-ivoirien de la finance s’est forgé l’image d’un banquier « drôle », à l’humour rafraîchissant plutôt que ravageur. « Ce qui est rare sur la Paradeplatz », apprécie un fin connaisseur de la finance zurichoise.

Depuis sa démission, le 7 février, les occasions de se réjouir sont pourtant rares. « Il est abasourdi par ce qui est arrivé », confirmait ces derniers jours l’un de ses proches. Sans doute profite-t-il de son séjour aux États-Unis pour digérer une mise à l’écart due moins à ses performances managériales qu’aux problèmes de gouvernance de la ­deuxième banque helvétique.

En janvier, le dirigeant de 58 ans n’avait toujours pas mesuré la gravité de la situation, assurant vouloir finir son mandat, en 2021. « Lui qui a la réputation de tout comprendre très vite n’a cette fois rien vu venir », résume un journaliste de la Neue Zürcher Zeitung (NZZ), le quotidien financier zurichois qui a largement documenté les douze mois de cette chronique d’une fin annoncée.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer