Économie

Mustapha Bakkoury, un technocrate autonome à la tête de Masen

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 10 mars 2020 à 11:35

Mustapha Bakkoury, président de Masen.

Gestionnaire avisé à la fibre politique, Mustapha Bakkoury, 55 ans, a eu plusieurs vies avant de devenir l’homme fort des énergies renouvelables au Maroc.

Nommé il y a dix ans par le roi Mohammed VI à la tête de la superagence Masen, cet ingénieur de formation, diplômé de la prestigieuse École nationale des ponts et chaussées, à Paris, a eu un parcours de financier au sein du groupe BNP Paribas, en France d’abord, puis au Maroc, dans la filiale BMCI.

Il a ensuite été directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), avant de se faire connaître du grand public grâce à la politique.

Proche de Fouad El Himma, conseiller du roi et fondateur du Parti Authenticité et Modernité (PAM, de centre droit), il en a été le secrétaire général de 2012 à 2016 et préside depuis 2015 la région de Casablanca-Settat.