Dossier

Cet article est issu du dossier «Côte d'Ivoire : l'année de tous les enjeux»

Voir tout le sommaire
Société

Côte d’Ivoire : Jacques Ehouo pose ses premières pierres au Plateau d’Abidjan

Réservé aux abonnés | | Par
Jacques Ehouo.

Jacques Ehouo. © DR / Jacques Ehouo

Le nouveau député-maire (PDCI), élu il y a tout juste un an, entend bien relancer plusieurs projets en stand-by au Plateau d’Abidjan.

Élu en mars 2019 à la mairie du Plateau, après plusieurs mois d’un blocage consécutif à une crise postélectorale juridico-­politique, Jacques Ehouo tente de relancer deux projets majeurs : le Radisson Hotel & Appartments Abidjan-Plateau, développé conjointement avec les Marocains du groupe Palmeraie et les Sino-Suédois du Radisson Hôtels Group, pour un coût estimé à 165 milliards de F CFA (plus de 250 millions d’euros).

Et le Renaissance Plaza, une tour de 15 étages qui comprend un centre de conférences de près de 1 500 places, quatre niveaux de parking en sous-sol et d’autres équipements ultramodernes.

Conflit politique

Ce projet, qui représente 40 milliards de F CFA, est porté à bout de bras par la mairie et plusieurs investisseurs privés. Ces deux dossiers sont bloqués depuis plusieurs mois en raison d’un conflit entre le district d’Abidjan et la commune. Une médiation est en cours, supervisée par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, mais les différents investisseurs concernés s’impatientent.

En attendant d’avancer sur ces dossiers, le nouveau maire a lancé la modernisation de l’état civil en numérisant les procédures. Il a également compartimenté la police municipale en trois brigades chargées de la circulation, de la salubrité et des interventions liées à la sécurité. L’une des difficultés auxquelles le Plateau doit faire face est le flux important de véhicules qui y entrent quotidiennement – 150 000 – et le manque d’aires de stationnement.

Pour résoudre ces problèmes qui virent parfois au cauchemar, l’équipe municipale a lancé la construction de silos-parkings et projette de créer dans la périphérie de la ville une station de covoiturage, afin de réduire le flux d’engins traversant la commune.

Enfin, dans le domaine de la vie publique, la mairie a mis en place un conseil citoyen. Bien qu’étant uniquement consultatif, il favorisera l’implication des résidents, des opérateurs économiques et des différents partenaires au développement dans la gestion quotidienne de la commune.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte