Société

Algérie : Belkacem Zeghmati poursuit sa campagne anticorruption

Le ministre algérien de la Justice continue sa lutte anticorruption contre les anciens caciques du régime Bouteflika.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 3 mars 2020 à 13:52

L’ancien président Abdelaziz Bouteflika et son fils Saïd, en 2009. © AP/SIPA

Belkacem Zeghmati, le ministre algérien de la Justice, poursuit la campagne anticorruption contre les ex-caciques du régime d’Abdelaziz Bouteflika.

À Lire Algérie : le blues des anciens caciques du régime Bouteflika à la prison d’El-Harrach

Abus de confiance

Après l’incarcération, le 24 février, de Mokhtar Reguieg, le directeur du protocole de l’ex-chef de l’État, un autre ancien haut fonctionnaire à la présidence devrait être entendu pour corruption et abus de confiance.

Abdelmadjid Sidi Saïd, l’ex-patron du syndicat UGTA (proche du pouvoir), pourrait lui aussi être convoqué pour des faits similaires.