Dossier

Cet article est issu du dossier «Côte d'Ivoire : l'année de tous les enjeux»

Voir tout le sommaire
Vie des partis

Côte d’Ivoire – Kobenan Kouassi Adjoumani : « Amadou Gon Coulibaly a évidemment le bon profil »

Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre des Ressources animales et halieutiques, et porte-parole du RHDP.

Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre des Ressources animales et halieutiques, et porte-parole du RHDP. © Issam Zejly pour JA

Lorsque le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) aura un candidat pour la présidentielle, toute l’équipe sera derrière lui, affirme le Ministre de l’Agriculture et du Développement rural porte-parole et porte-parole du parti.

Si le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) est encore suspendu à la décision d’Alassane Ouattara de briguer ou non un nouveau mandat, son porte-parole n’en est pas moins serein, convaincu que, quel que soit son candidat, la victoire ne peut échapper au RHDP.

Jeune Afrique : Comment le candidat du RHDP va-t-il être désigné ?

Kobenan Adjoumani : Le choix du candidat suit un protocole accepté par tous. Nous attendons que le chef de l’État se prononce sur son éventuelle candidature. Le jour où il le fera, nous suivrons sa décision. S’il dit qu’il est candidat, nous ferons tous bloc derrière lui. S’il dit qu’il ne l’est pas, nous suivrons ses orientations. Quoi qu’il en soit, notre mobilisation sera la même, et nous allons gagner.

Ne pas être fixé n’est-il pas un handicap ?

Jusqu’à présent, aucun parti n’a désigné son candidat. Pourquoi voulez-vous qu’on se précipite pour désigner le nôtre ?

L’opposition estime que le président Ouattara n’a pas le droit de se représenter. Sa candidature ne risque-t-elle pas d’embraser le pays ?

Nous allons voter pour élire le premier président de la IIIe République. Alassane Ouattara a été élu sur la base de la précédente, cela ne pose donc aucun problème. Il n’y aura aucun trouble. Au contraire, s’il est candidat, tous les Ivoiriens vont applaudir.

Pourquoi dit-il qu’il sera candidat si Bédié et Gbagbo le sont ?

Il estime que nous sommes dans une phase où il faut passer le relais à une nouvelle génération. Si les partis sont unanimes pour ne désigner que des jeunes, alors il sera le premier satisfait. Mais si Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo décident d’être candidats, alors il avisera.

Amadou Gon Coulibaly pourrait-il être un bon candidat du RHDP ?

Quelqu’un qui est Premier ministre, qui fait un travail remarquable et qui est sur tous les chantiers a évidemment le bon profil. Amadou Gon Coulibaly est sur le terrain en permanence. Partout où il va, les gens sont mobilisés. S’il est désigné candidat, tout le RHDP sera derrière lui pour le faire gagner.

Le RHDP est une équipe et, quand il aura un candidat, toute l’équipe sera derrière lui.

Que répondez-vous à ceux qui dénoncent une procédure politique contre Soro ?

Ce n’est pas parce qu’il est candidat à la présidentielle qu’il est poursuivi, c’est parce qu’il a voulu attenter à la sûreté de l’État. Il fait l’objet d’un mandat d’arrêt international car il est au cœur d’un complot visant à renverser nos institutions. Le vrai problème, c’est son désir inoxydable de perpétrer des coups de force pour parvenir à ses fins. Il est réputé pour cela.

Un rapprochement entre Ouattara et Bédié est-il encore possible ?

Je sais juste que le président Ouattara a toujours tendu les mains et même les bras au président Bédié, qui refuse de les saisir.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte