Diplomatie

Guinée-Bissau : les soutiens africains d’Umaro Sissoco Embaló

Umaro Sissoco Embalo, president de la Republique de Guinee Bissau, elu suite a l'election présidentielle de décembre 2019.

Umaro Sissoco Embalo, president de la Republique de Guinee Bissau, elu suite a l'election présidentielle de décembre 2019. © V.Fournier/JA

Deux mois après avoir été déclaré vainqueur de la présidentielle bissau-guinéenne, Umaro Sissoco Embaló n’est toujours pas le chef de l’État. Saisie par son adversaire, la Cour suprême n’a pas encore officiellement validé sa victoire. En attendant, Embaló tente d’asseoir sa légitimité en multipliant les rencontres avec les présidents africains.

• Macky Sall

Le président Macky Sall salue ses supporters pendant sa campagne à Guediawaye le 20 février 2019.

Le président Macky Sall salue ses supporters pendant sa campagne à Guediawaye le 20 février 2019. © Sylvain Cherkaoui pour JA

Membre de son cercle d’intimes, le président sénégalais a croisé sa route à l’époque où il était ministre de l’Intérieur (2003-2004). Il le considère comme son frère, l’a même hébergé pendant trois ans et le soutient activement afin qu’il soit rapidement investi.

• Muhammadu Buhari

Le président Buhari lors des célébrations de l'indépendance nigériane, le 1er octobre 2018.

Le président Buhari lors des célébrations de l'indépendance nigériane, le 1er octobre 2018. © Olamikan Gbemiga/AP/SIPA

Le président nigérian l’a connu à Ouagadougou, quand il dirigeait une association d’éleveurs fulanis. Il est le premier à l’avoir officiellement reçu lorsqu’il était Premier ministre de la Guinée-Bissau, de 2016 à 2018, et il lui affrète régulièrement des avions pour ses déplacements.

• Denis Sassou Nguesso

Le président congolais Denis Sassou Nguesso, à l'Élysée le 30 septembre 2019 lors de l'hommage à l'ancien président français Jacques Chirac.

Le président congolais Denis Sassou Nguesso, à l'Élysée le 30 septembre 2019 lors de l'hommage à l'ancien président français Jacques Chirac. © Kamil Zihnioglu/AP/SIPA

Le président congolais, qui le connaît depuis une dizaine d’années, l’a reçu en 2018 à Oyo avec l’un de ses proches, Philippe Hababou Solomon, et le protégé de cet homme d’affaires, le Français Alexandre Benalla. Sa fille et conseillère spéciale, Claudia, l’a activement soutenu.

• Blaise Compaoré

Francois Compaore (Burkina Faso), agronome, frère de l'ancien president Blaise Compaore (1987-2014), il fut son conseiller pour les questions economiques et charge de mission a la présidence, à Paris, en 2017.

Francois Compaore (Burkina Faso), agronome, frère de l'ancien president Blaise Compaore (1987-2014), il fut son conseiller pour les questions economiques et charge de mission a la présidence, à Paris, en 2017. © V.Fournier/JA

L’ex-président du Burkina Faso l’a rencontré en 1998, lors du sommet de l’OUA [Organisation de l’Unité africaine], et l’a introduit auprès de plusieurs chefs d’État africains, dont Kadhafi. Le colonel l’a embauché au LAIP – le fonds souverain libyen, alors présidé par Béchir Saleh.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte