Politique

Guillaume Soro approché par des émissaires d’Abidjan

L'ancien président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro.

L'ancien président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro. © DR / Générations et peuples solidaires (GPS)

Poursuivi dans son pays pour tentative de déstabilisation, l’ancien président de l’Assemblée nationale s’est récemment entretenu avec plusieurs personnalités réputées proches du président ivoirien.

Installé à Paris depuis son retour manqué en Côte d’Ivoire, le 23 décembre, Guillaume Soro a été approché par plusieurs émissaires liés au pouvoir d’Abidjan.

À la mi-février, il s’est entretenu avec Ali Kader Coulibaly, le député-maire de M’Bengué (Nord). Ce proche de Téné Birahima Ouattara, frère du chef de l’État et ministre chargé des Affaires présidentielles, avait déjà tenté de convaincre l’ex-président de l’Assemblée nationale d’attendre la fin du premier trimestre de 2020 pour rentrer, le temps de parvenir à un accord avec Alassane Ouattara.

Le cas Sindou Meïté

Cette fois-ci, Ali Kader Coulibaly a notamment plaidé la cause de Sindou Meïté, présent à Paris depuis le début du mois de février et que Soro a finalement accepté de rencontrer. Président du « Comité d’organisation du retour de Guillaume Soro », il n’a pas été inquiété par les autorités ivoiriennes et est suspecté par l’entourage de Soro d’avoir retourné sa veste.

Avant de rejoindre Paris, Meïté a rencontré plusieurs fois le ministre de l’Artisanat, Sidiki Konaté, qui pousse pour que Soro revienne au RHDP.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte