Dossier

Cet article est issu du dossier «Bénin : un test et des promesses»

Voir tout le sommaire
Vie des partis

L’opposition béninoise, du maximalisme anti-Talon au pragmatisme électoraliste

Les ex-présidents Thomas Boni Yayi et Nicéphore Soglo, à Cotonou, le 19 avril 2019.

Les ex-présidents Thomas Boni Yayi et Nicéphore Soglo, à Cotonou, le 19 avril 2019. © Yanick Folly / AFP

Après avoir fait cause commune contre le régime de Patrice Talon au sein de la « Résistance », les partis d’opposition, tous exclus des législatives d’avril 2019, sont à présent engagés dans des calculs stratégiques en prévision des élections communales du 17 mai. À la radicalité affichée par certains répond le pragmatisme plus ou moins assumé par d’autres.

Installés sur la terrasse de la résidence d’Alassane Soumanou, ancien ministre de l’Enseignement de Boni Yayi, une partie des membres du bureau politique des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) sont à pied d’oeuvre.

Choix des candidats, organisation des sections locales, collecte des pièces administratives nécessaires… Téléphone à l’oreille et carnet en main, à la fin de janvier, le secrétaire national exécutif du parti, Paul Hounkpè, son trésorier, Aziz Yarou Brisso, ou encore le secrétaire national à la jeunesse, El-Farouk Soumanou, s’affairent à poser les bases des listes FCBE pour les communales. Une scène qui aurait semblé impossible il y a seulement quelques semaines.

Crise interne

Privé de participation aux législatives pour n’avoir pas rempli les conditions requises par les autorités électorales et alors que son président d’honneur, Thomas Boni Yayi, a été assigné à résidence pendant des semaines, puis en exil, le parti s’est en effet déchiré, subissant une crise interne d’une virulence inédite.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première
  • + de formats (site web, 2 applis, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte