Arts

Restitution du patrimoine : « Au Bénin, les soldats français n’ont pas pris que vingt-six objets ! »

Alain Godonou

Alain Godonou © DR

Directeur du programme « Musées » à l’Agence nationale béninoise de promotion ds patrimoines et de développement du tourisme (ANPT), Alain Godonou dénonce « l’absence de concertation » avec les autorités françaises dans le processus de restitution du patrimoine promise par Paris.

Le Bénin a-t-il été associé à l’établissement de la liste des vingt-six œuvres que la France s’est engagée à lui restituer ?

Alain Godonou : Cette liste a été établie unilatéralement par la partie française avant de nous être communiquée. Le 16 décembre 2019, lors de la visite de travail au Bénin du ministre français de la Culture, Franck Riester, notre pays a posé ce problème d’absence de concertation.

Nous avons alors demandé que soient inclus dans cette liste quelques objets emblématiques, en particulier la statue du dieu Gou et deux objets-reliques des Amazones. La partie française n’a pas encore répondu à cette requête.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première
  • + de formats (site web, 2 applis, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte