Dossier

Cet article est issu du dossier «Bénin : un test et des promesses»

Voir tout le sommaire
Télécoms

Le Bénin connecté mais pas à la 4G

Réservé aux abonnés | | Par - à Cotonou
Deux mille kilomètres de fibre optique, couvrant plus de 80 % du territoire, ont été installés partout au Bénin.

Deux mille kilomètres de fibre optique, couvrant plus de 80 % du territoire, ont été installés partout au Bénin. © PR Bénin

À la fin de janvier, la ministre béninoise du Numérique et de la Digitalisation, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, a rappelé les principaux axes de réalisation de l’agenda 2020 du secteur pour « accélérer l’inclusion numérique », au premier rang desquels l’accès à internet haut et très haut débit pour tous.

D’ores et déjà, 2 000 km de fibre optique ont été déployés, qui couvrent plus de 80 % du territoire. Le gouvernement va par ailleurs poursuivre l’installation de points numériques communautaires (connectés au haut débit, 50 Mbps) dans plusieurs centres urbains. Il continue également la mise en place de salles numériques dans les établissements d’enseignement, dont 24 ont été ouvertes en novembre 2019.

Ces classes offrent à plus de 25 500 élèves l’accès aux données nécessaires à un bon apprentissage et leur permettent d’interagir sur la plateforme du programme avec plus de 1 850 enseignants sur divers sujets. Cette année, 26 classes supplémentaires devraient voir le jour, dont pourront bénéficier 70 000 élèves du primaire et du secondaire. Pour le supérieur, la connexion au réseau haut débit de dix sites universitaires (soit 93 000 étudiants) doit venir renforcer le Réseau béninois d’éducation et de recherche (RBER).

Sur les 9,4 millions d’abonnés à l’internet mobile, moins de 8 % bénéficient de la 4G

Côté business, le fonds gouvernemental d’appui à l’entrepreneuriat numérique créé pour accompagner les start-up est désormais opérationnel. Enfin, après deux ans de mise en place, le projet de portail de l’administration publique, Smart Gouv, entre dans sa phase active : il va permettre la dématérialisation des formalités d’obtention de pièces administratives (dont, pour commencer, le permis de conduire, le certificat de conformité administrative, le certificat de nationalité, l’extrait de registre de commerce, l’attestation de prise en charge des retraités, etc.).

Haut débit : un luxe

Ces projets contribuent à l’amélioration des indicateurs du pays, tels que l’indice de connectivité mobile mesuré par l’association professionnelle des opérateurs mobiles, la GSMA – « le Bénin est le deuxième pays d’Afrique, après la Sierra Leone, et le dixième au niveau mondial à avoir le plus amélioré » sa connectivité, souligne la ministre du Numérique.

Toutefois, selon le dernier rapport de l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep), si le taux de pénétration de l’internet mobile est passé de 40 % en 2017 à plus de 48 % en 2018, le haut débit reste encore un luxe. Sur les 9,4 millions d’abonnés à l’internet mobile, moins de 8 % bénéficient de la 4G, 34 % sont à la 3G, et 58 % des abonnés à l’internet sont restés au stade de la 2G.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte