Économie

Démissions en série à Platinum Power

Réservé aux abonnés
Par - à Casablanca
Mis à jour le 18 février 2020 à 10:13

Omar Belmamoun et Michael Toporek (à d.) © JA

La situation, déjà instable, du spécialiste marocain de l’énergie renouvelable Platinum Power s’est fortement dégradée en un an.

Lors du dernier conseil d’administration, le 30 janvier, le PDG de Platinum Power, Omar Belmamoun (détenteur de 41,76 % du capital), a démissionné, prolongeant le conflit avec le principal actionnaire, Michael Toporek (43,67 %).

Le fondateur du fonds d’investissement new-yorkais Brookstone Partners a refusé la recapitalisation à hauteur de 60 millions de dirhams (5,57 millions d’euros) proposée lors de l’AG du 15 janvier. Le même jour, Mohammed Bouzoubaâ, patron du groupe de construction TGCC et actionnaire à 4,64 %, a quitté ses fonctions d’administrateur.

L’avenir des projets de Platinum au Maroc et en Afrique subsaharienne (Cameroun, Côte d’Ivoire…) paraît plus incertain que jamais.