Energies renouvelables

Démissions en série à Platinum Power

Réservé aux abonnés | | Par - à Casablanca
Omar Belmamoun et Michael Toporek (à d.)

Omar Belmamoun et Michael Toporek (à d.) © JA

La situation, déjà instable, du spécialiste marocain de l’énergie renouvelable Platinum Power s’est fortement dégradée en un an.

Lors du dernier conseil d’administration, le 30 janvier, le PDG de Platinum Power, Omar Belmamoun (détenteur de 41,76 % du capital), a démissionné, prolongeant le conflit avec le principal actionnaire, Michael Toporek (43,67 %).

Le fondateur du fonds d’investissement new-yorkais Brookstone Partners a refusé la recapitalisation à hauteur de 60 millions de dirhams (5,57 millions d’euros) proposée lors de l’AG du 15 janvier. Le même jour, Mohammed Bouzoubaâ, patron du groupe de construction TGCC et actionnaire à 4,64 %, a quitté ses fonctions d’administrateur.

L’avenir des projets de Platinum au Maroc et en Afrique subsaharienne (Cameroun, Côte d’Ivoire…) paraît plus incertain que jamais.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte