Environnement

Gestion des déchets : les capitales africaines cherchent encore le modèle gagnant

Collecte des déchets par le groupe Ozone à Salé, Maroc.

Collecte des déchets par le groupe Ozone à Salé, Maroc. © Groupe Ozone

Confrontés à l’explosion des volumes d’ordures à collecter et à traiter, les capitales africaines et leurs partenaires privés locaux et internationaux peinent à construire une filière intégrée et efficace. Un sujet crucial pour la santé en milieu urbain.

Cleaning days un samedi par mois à Dakar, suivi GPS des bennes, bacs et chariots de collecte à Casablanca, remplacement de la décharge d’Akouédo par un centre de traitement flambant neuf à Kossihouen, en périphérie d’Abidjan. Les grandes villes du continent multiplient les actions pour améliorer la gestion de leurs déchets.

Le problème est ancien, mais, avec le fort essor démographique et l’urbanisation qui en découle, il prend une dimension critique, véritable bombe à retardement. Si le volume de détritus produits en Afrique subsaharienne est le plus faible au monde (0,46 kg par habitant et par jour, contre 0,81 kg/hab. en Afrique du Nord), ce chiffre devrait tripler d’ici à 2050, selon un rapport de la Banque mondiale publié en 2018.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première
  • + de formats (site web, 2 applis, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte