Transport maritime

AP Moller Capital va investir 600 millions de dollars sur le continent

Le port de San Pedro, en Côte d'Ivoire, en 2016 (Illustration).

Le port de San Pedro, en Côte d'Ivoire, en 2016 (Illustration). © Jacques Torregano pour JA

Le fonds d’investissement danois dévolu aux marchés émergents veut étendre son influence, particulièrement en Afrique francophone.

« Nous voulons bâtir un champion africain de la logistique portuaire », assure d’emblée à JA Kim Fejfer, directeur général d’A.P. Moller Capital (APMC). Créé en 2017, le fonds d’investissement danois dévolu aux marchés émergents compte parmi ses actionnaires A.P. Moller Holding, détenu par la famille fondatrice du géant mondial du transport et de logistique A.P. Moller-Maersk, ainsi que des fonds de retraite nord-européens dont PensionDanmark.

À la fin de janvier, APMC a acquis 43 % du capital d’Arise Ports & Logistics, à l’origine l’un des trois segments du panafricain Arise, émanation du géant de l’agribusiness Olam et de sa coentreprise avec l’État gabonais GSEZ. APMC devient ainsi le premier actionnaire d’un acteur de plus en plus central dans la logistique africaine, aux commandes du port international New Owendo et du port minéralier d’Owendo (Gabon), du terminal industriel polyvalent de San Pedro (Côte d’Ivoire) et du terminal à conteneurs de Nouakchott (Mauritanie). Une mise au pot estimée à 250 millions de dollars selon les informations de Jeune Afrique Business+.

Nous allons développer l’offre de services au Gabon et finaliser les travaux de construction

« Arise Ports & Logistics est un gestionnaire d’infrastructures bien établi sur le continent. Cet investissement comprend également un partenariat spécifique avec ses actionnaires Olam International (Olam), Africa Finance Corporation (AFC) et les entreprises du portefeuille », se félicite Kim Fejfer. « Nous allons développer l’offre de services au Gabon et finaliser les travaux de construction en Côte d’Ivoire et en Mauritanie. Ensuite, nous pourrons commencer à regarder ailleurs », détaille ce pur produit de A.P. Moller-Maersk.

Implantation au Kenya

Entre 2004 et 2017, il avait dirigé APM Terminals, doublant l’empreinte de l’opérateur portuaire néerlandais de 35 à 75 ports sous gestion. Une expertise que Kim Fejfer entend mettre à profit pour déployer et faire fructifier les actifs d’APMC. Son véhicule dédié, Africa Infrastructure Fund, lancé en 2017 et doté de 982 millions de dollars, cible des prises de participation tous azimuts dans les infrastructures en Afrique.

« Après l’accord avec Arise, nous n’aurons utilisé que 40 % de nos fonds disponibles. Il nous reste près de 600 millions de dollars à investir », s’exclame le manager depuis le siège opérationnel de Dubaï. Le fonds n’en est qu’à la première moitié de son plan d’investissement sur quatre ans. En reprenant Arise Ports & Logistics, APMC renforce en particulier son influence en Afrique francophone. L’investisseur était auparavant présent au Nigeria avec l’acquisition, en juin 2019, de 90 % du spécialiste britannique du gaz naturel comprimé Impala Energy Holdings, et au Kenya, où il vient de racheter IberAfrica, exploitant d’une centrale à diesel de 52 MW à Nairobi.


Une organisation remise à plat pour Arise

Le développeur d’infrastructures Arise et ses actionnaires historiques (le groupe singapourien Olam International et Africa Finance Corporation) ont officialisé, à la fin de 2019, sa restructuration. Fondé et dirigé par Gagan Gupta, l’un des présidents d’Olam International Limited, Arise est désormais organisé en trois entités distinctes : Arise Ports & Logistics, qui, une fois la transaction avec APMC bouclée, sera contrôlé à 43 % par le danois, à 31 % par Olam et à 26 % par AFC, et sera piloté par Kim Fejfer ; Arise Integrated Industrial Platforms, qui regroupe notamment les activités de la Zone économique spéciale de Nkok au Gabon ; et Arise Infrastructure Services, contrôlé par Olam, aux côtés de CDC Group et AFC.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte