Politique

Tunisie : la formation du gouvernement se précise en coulisses

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 10 février 2020 à 18h19
Le président Kaïs Saïed (à droite) a désigné l'ancien ministre des Finances Elyes Fakhfakh pour désigner le futur gouvernement.

Le président Kaïs Saïed (à droite) a désigné l'ancien ministre des Finances Elyes Fakhfakh pour désigner le futur gouvernement. © Présidence tunisienne

Le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh a jusqu’au 20 février pour réunir une équipe et solliciter la confiance de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Qui seront les futurs ministres tunisiens ? Selim Azzabi, ex-directeur de cabinet de Béji Caïd Essebsi et secrétaire général de Tahya Tounes, est pressenti pour le ministère de la Coopération internationale.

Fakhfakh et Saïed maîtres du jeu

Ghazi Chaouachi et Mohamed Abbou, dirigeants du parti Attayar, pourraient également intégrer l’équipe.

Elyes Fakhfakh, le chef du gouvernement, attribuera lui-même les portefeuilles de la Justice et de l’Intérieur, sans tenir compte des suggestions des partis. La Défense et les Affaires étrangères sont, en revanche, du ressort de Kaïs Saïed, le chef de l’État.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte