Sécurité

Alassane Ouattara surveille les dépenses de l’armée ivoirienne

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 12 février 2020 à 11h39
Des soldats de l'armée ivoirienne à Abidjan, le 10 mai 2014 (photo d'illustration).

Des soldats de l'armée ivoirienne à Abidjan, le 10 mai 2014 (photo d'illustration). © Bruno LEVY pour Jeune Afrique

La présidence ivoirienne centralise désormais les dépenses militaires. Un moyen de tenir le haut commandement à l’écart.

Par le biais du Conseil national de sécurité, que préside Alassane Ouattara, la présidence ivoirienne centralise désormais toutes les dépenses militaires majeures (équipements et armement) du pays.

Les officiers généraux se contentent de passer les commandes, tandis que la présidence choisit les fournisseurs et s’acquitte des dépenses. Le Groupement de sécurité du président de la République (GSPR), que dirige le colonel Ibrahim Gon Coulibaly, réceptionne ensuite le matériel et le redistribue. Ce nouveau dispositif empêche le haut commandement d’avoir accès aux fonds.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte