Dossier

Cet article est issu du dossier «Le Togo à la veille de la présidentielle»

Voir tout le sommaire
Télécoms

Télécoms : révolution haut débit pour Togocom

Siège de Togocom, à Lomé.

Siège de Togocom, à Lomé. © Marcel Amouzou / Piment pour JA

Actionnaires majoritaires de l’opérateur Togocom, Axian et ECP mettent sur la table plus de 245 millions d’euros pour accélérer sa transformation numérique.

Plus de 245 millions d’euros. C’est la somme que se sont engagés à investir, sur les sept prochaines années, les actionnaires majoritaires de Togocom, le malgache Axian et le fonds d’investissement panafricain Emerging Capital Partners (ECP), qui ensemble détiennent 51 % des parts de l’opérateur depuis novembre 2019.

Leur offre est soutenue par un plan ambitieux, comportant notamment un investissement massif dans les infrastructures afin d’améliorer la connectivité internationale, de renforcer le transport terrestre et de densifier le maillage du réseau d’accès très haut débit fibre et mobile.

« Moderniser le réseau mobile »

Ce programme stratégique comprend également l’introduction de nouvelles technologies. « Nous allons opérer une transformation numérique dans le secteur de la télécommunication au Togo », a fermement promis Hassanein Hiridjee, PDG d’Axian. Cette transformation, selon Baza Ago, directeur commercial du groupe, va consister à « moderniser très rapidement le réseau mobile » à travers l’accélération du déploiement de la fibre et de l’augmentation du taux de couverture de la 4G, avant le passage à la 5G en 2021.

Conformément aux clauses contractuelles, le consortium a l’obligation de mieux prendre en charge les zones rurales en y généralisant le haut débit. « Toutes nos offres étant construites à partir de la fibre optique, le client a plus de liberté de choix dans ce domaine », assure un cadre du holding.

Depuis décembre 2019, Togocom – né de la fusion réussie entre les opérateurs historiques du fixe (Togo Telecom) et du mobile (Togo Cellulaire) en 2017 et pesant plus de 210 milliards de F CFA (320 millions d’euros) – a corrigé ses plans tarifaires et lancé plusieurs mesures pour restructurer le réseau de distribution par mobile money pour le transfert d’argent national et international, la collecte de fonds, l’achat de produits et de services mobiles, le paiement marchand, le règlement des taxes… Objectif : l’inclusion financière des populations.

Objectif : être le premier pays africain 100 % fibre optique

Avec ces chantiers, les actionnaires ont promis de faire du Togo le premier pays africain 100 % fibre optique et le premier à lancer la 5G dans la région, et ce à l’horizon 2021.

Leader dans le secteur des télécommunications dans l’océan Indien, Axian a sa réputation pour lui. Il a réussi, ces dernières années, à transformer l’opérateur historique malgache Telma en leader du secteur et vient de racheter la filiale de Millicom au Sénégal. Quant au fonds ECP, déjà présent à Lomé, où siège Oragroup, dont il est propriétaire, il construit actuellement Kekeli Efficient Power, la deuxième centrale électrique de la capitale togolaise.

Le ministre des Finances, Sani Yaya, salue l’investissement important de l’actionnaire « qui va soutenir la croissance de toute l’économie togolaise ». « Cette opération majeure ouvre une nouvelle ère pour le secteur des télécoms au Togo », se félicite Cina Lawson, ministre de l’Économie numérique.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte