Dossier

Cet article est issu du dossier «Le Togo à la veille de la présidentielle»

Voir tout le sommaire
Culture

Sonia Lawson : « La rénovation du Palais de Lomé replace le Togo sur la scène panafricaine »

La rénovation du palais et de son jardin a coûté à l'État plus de 3,6 millions d'euros

La rénovation du palais et de son jardin a coûté à l'État plus de 3,6 millions d'euros © Jacques Torregano pour JA

La directrice du Palais de Lomé, Sonia Lawson, attend de l’établissement qu’il devienne un hub culturel et artistique incontournable sur le continent.

Quel est le message envoyé au grand public avec l’ouverture du Palais rénové ?

Celui de l’innovation, de la découverte et de la valorisation de nos cultures. Réinventer le patrimoine pour valoriser les talents créatifs africains est au cœur de ce projet de transformation de l’ancien Palais des gouverneurs en centre d’art et de culture.

Pour la première fois de leur histoire, ces lieux, autrefois interdits et d’où s’exerçait le pouvoir, sont rendus à Lomé et à sa population. Cet événement sans précédent signe l’ouverture au public togolais d’une partie de son patrimoine historique, culturel et naturel, qui lui était longtemps resté fermé.

Le Palais de Lomé doit faire du Togo un hub culturel et artistique unique sur le continent

En quoi ont consisté les travaux de rénovation lancés il y a cinq ans ? 

Les décennies d’abandon, en milieu tropical, avaient fortement dégradé le bâtiment. Le projet a donc mis en valeur les qualités architecturales de l’édifice qui, au fil du temps, avaient été altérées.

Grâce à des documents d’archives, l’architecture d’origine a été respectée, notamment en ce qui concerne la restauration et la restitution des menuiseries, comme celles de la rotonde du grand escalier.

Quelle place tiendra le Palais dans la promotion du pays ? 

Le Palais de Lomé doit faire du Togo un hub culturel et artistique unique sur le continent. Grâce à son parc de 11 hectares, la capitale togolaise devient la seule ville d’Afrique occidentale côtière à posséder un espace vert de cette superficie en plein centre-ville, face au front de mer.

Il s’agit d’un site d’exception qui saura replacer le Togo sur la scène culturelle panafricaine. Nous souhaitons, en collaborant avec des artistes et d’autres institutions, créer une dynamique régionale et continentale dans l’art et la culture.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte