Dossier

Cet article est issu du dossier «Le Togo à la veille de la présidentielle»

Voir tout le sommaire
Politique

Togo : le bilan des huit chantiers du quinquennat de Faure Gnassingbé

Port de Lomé, dont le trafic a progressé de près de 25 % depuis 2015.

Port de Lomé, dont le trafic a progressé de près de 25 % depuis 2015. © Jacques TORREGANO pour JA

Alors que s’achève le troisième mandat de Faure Essozimna Gnassingbé, c’est l’heure de dresser le bilan. Quelles ont été les principales actions engagées par les équipes gouvernementales ces cinq dernières années ? Pour quels résultats ?

• Démocratie et État de droit : 3/5

Adoption de la réforme constitutionnelle en mai 2019 : législature de six ans, renouvelable deux fois, limitation du nombre de mandats présidentiels à deux, sans rétroactivité (Faure Gnassingbé peut donc se représenter), mesures de décentralisation (actions de développement économique, culturel et social confiées aux communes, obligation de l’État de procéder au transfert des compétences).

• Lutte contre la corruption et gouvernance publique : 2/5

– Installation, en 2017, d’une haute autorité pour lutter contre la corruption dans l’administration. Mais elle n’a pas pu remplir efficacement sa mission.

– Création d’un numéro vert (8277) pour dénoncer tout acte de corruption dans l’administration.

• Modernisation de l’appareil productif : 3/5

– Lancement du projet de l’agropole pilote de Kara. Les travaux vont commencer en 2020. Objectif : au moins 25 000 emplois pour les femmes et les jeunes de la région, augmentation de la part des produits agricoles transformés sur place, de 19 % à 40 %.

Compétitivité : 5/5

Montée de 40 places dans le classement « Doing Business » 2020 (97e).

• Grands projets d’infrastructure : 4/5

– Signature en 2018 d’une convention de concession entre l’État et le groupe Eranove pour la construction de la centrale électrique Kekeli Efficient Power (65 MW) dans la zone du port de Lomé.

– Construction de la centrale solaire photovoltaïque (30 MW) de Blitta.

– Lancement du projet d’électrification rurale Cizo : accès à l’électricité pour plus de 2 millions de citoyens (soit 300 000 foyers) d’ici à 2022, fourniture de kits solaires individuels abordables.

– Inauguration de la nouvelle aérogare de Lomé : piste de 3 000 m, adaptée aux normes des Boeing 747, parking pour avions de 11 postes de stationnement.

Les travaux de l'aérogare de Lomé, en mai 2014

Les travaux de l'aérogare de Lomé, en mai 2014 © Jacques Torregano/J.A.

– Projet de réhabilitation de près de 600 km de routes d’ici à 2022, sur les axes Tsévié-Kévé-Zolo-frontière ghanéenne (65 km), Agou-Notsè (50 km) et le Grand Contournement de Lomé (42 km).

• Couverture sanitaire, services sociaux de base : 2,5/5

– Projet d’hôpital à Agoè-Nyivé : 60 000 m² (dont 11 000 pour les installations hospitalières) et un héliport pour un coût estimé à 40 milliards de francs CFA (plus de 60 millions d’euros).

• Accès aux moyens de production, autonomisation des femmes et des jeunes : 4/5

– Octroi de 1,5 million de crédits (soit plus de 80 milliards de francs CFA) en cinq ans à travers le Fonds national de la finance inclusive (FNFI).

– Quota de 25 % des marchés publics réservés aux jeunes et aux femmes (plus de 12,6 milliards de francs CFA de marchés et 4 000 bénéficiaires en 2018).

• Éducation : 2,5/5

– Mise en œuvre du Plan sectoriel en 2014.

– Évolution du taux de scolarisation entre 2013 et 2017 de 15,8 % à 37,2 % dans l’enseignement préscolaire et de 86,5 % à 93,2 % dans le primaire.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte