Dossier

Cet article est issu du dossier «Le Togo à la veille de la présidentielle»

Voir tout le sommaire
Politique

Togo : le bilan des huit chantiers du quinquennat de Faure Gnassingbé

Port de Lomé, dont le trafic a progressé de près de 25 % depuis 2015.

Port de Lomé, dont le trafic a progressé de près de 25 % depuis 2015. © Jacques TORREGANO pour JA

Alors que s’achève le troisième mandat de Faure Essozimna Gnassingbé, c’est l’heure de dresser le bilan. Quelles ont été les principales actions engagées par les équipes gouvernementales ces cinq dernières années ? Pour quels résultats ?

• Démocratie et État de droit : 3/5

Adoption de la réforme constitutionnelle en mai 2019 : législature de six ans, renouvelable deux fois, limitation du nombre de mandats présidentiels à deux, sans rétroactivité (Faure Gnassingbé peut donc se représenter), mesures de décentralisation (actions de développement économique, culturel et social confiées aux communes, obligation de l’État de procéder au transfert des compétences).

• Lutte contre la corruption et gouvernance publique : 2/5

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte