Politique

« Hemetti », l’ex-chef de milice proche d’Omar el-Béchir désormais à la tête du Conseil souverain

Mohamed Hamdan Daglo, numéro deux du Conseil militaire de transition, à Djouba, au Soudan du Sud, le 14 décembre 2019.

Mohamed Hamdan Daglo, numéro deux du Conseil militaire de transition, à Djouba, au Soudan du Sud, le 14 décembre 2019. © Alex McBride/AFP

À 47 ans, le lieutenant-général soudanais Mohamed Hamdan Daglo a réussi une reconversion fulgurante.

Surnommé « Hemetti » (« mon protecteur », en arabe soudanais) par Omar el-Béchir, qui fut son mentor, c’est le principal visage – et le numéro deux – du Conseil souverain. Mais pour les révolutionnaires et les tribus non arabes du Darfour, son nom reste associé aux crimes de guerre des milices Djandjawid, intégrées aux Forces de soutien rapide (RSF), qu’il dirige depuis 2013.

Sécuriser sa place

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte