Politique

L’après Omar el-Béchir au Soudan : un si long chemin vers la liberté

Manifestation devant la Primature, à Khartoum, le 30 janvier 2020. La foule réclame une accélération des réformes.

Manifestation devant la Primature, à Khartoum, le 30 janvier 2020. La foule réclame une accélération des réformes. © ASHRAF SHAZLY / AFP

D’ici aux élections prévues en 2022, le gouvernement soudanais doit trouver le moyen de répondre aux immenses attentes de la population, tout en composant avec les tenants de l’ancien régime d’Omar el-Béchir.

Ce 14 janvier, des tirs et des explosions déchirent l’atmosphère ouatée du quartier chic situé à deux pas de l’Aéroport international de Khartoum. Des heurts ont éclaté non loin de là, sur deux bases de l’ancien Service national de renseignement et de sécurité soudanais (NISS). Pendant douze heures, les rues des quartiers alentour sont coupées, et tous les vols au départ ou à destination de la capitale, suspendus. Le lendemain, à l’aube, les forces gouvernementales ont repris le contrôle de la situation. Près de 400 mutins ont été arrêtés, et le spectre d’un coup d’État contre­révolutionnaire s’éloigne enfin. Khartoum reprend son souffle.

Nous ne tolérerons aucun coup d’État contre la révolution

Officiellement, le NISS a été démantelé en juillet 2019. Très craints du temps d’Omar el-Béchir, ses membres ont joué un rôle actif dans la répression du mouvement de contestation qui a mené à la chute de l’ancien président, en avril dernier, après trois décennies de pouvoir.

Sept mille de ses 13 000 hommes ont été recasés dans l’armée ou dans les Forces de soutien rapide (RSF), mais d’autres se plaignent de ne pas avoir reçu les indemnités qui leur avaient été promises. Ce sont eux qui ont tenté de reprendre leurs anciennes bases, six mois, presque jour pour jour, après la signature de la « déclaration constitutionnelle » formalisant les modalités de la transmission du pouvoir aux civils.

Dés­islamiser les Renseignements

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte