Politique

RDC – Cach : Kabund prône la double rupture, avec Kabila comme Kamerhe

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 28 janvier 2020 à 10h43
Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l'UDPS, lors d'un point presse à Kinshasa le 7 janvier 2019 (archives).

Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l'UDPS, lors d'un point presse à Kinshasa le 7 janvier 2019 (archives). © Jerome Delay/AP/SIPA

La coalition Cach est remise en cause par Jean-Marc Kabund-a-Kabund et d’autres membres de l’aile dure de l’UDPS.

Du 28 au 30 janvier, Jean-Marc Kabund-a-Kabund organisera une retraite de l’UDPS, le parti de Félix Tshisekedi, dont il est le président par intérim. Objectifs : dresser le bilan de la première année au pouvoir du chef de l’État et reconsidérer les alliances de la coalition Cach.

Avec le FCC de Joseph Kabila d’une part ; avec l’UNC de Vital Kamerhe, allié de l’UDPS au sein de Cach, d’autre part.

Tout comme le secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya (qui incarne lui aussi l’aile dure du parti), Kabund ne souhaite pas voir la première alliance s’éterniser. Selon nos sources, il serait également de ceux qui poussent au divorce d’avec l’UNC et d’avec le directeur de cabinet de Tshisekedi.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte