Diplomatie

Maroc : retour sur vingt ans de relation spéciale entre Mohammed VI et les présidents français

Mohammed VI et Jacques Chirac, à Rabat, le 29 octobre 1999.

Mohammed VI et Jacques Chirac, à Rabat, le 29 octobre 1999. © LINH ALI/SIPA

En vingt ans de règne, Mohammed VI a connu pas moins de quatre chefs de l’État français. Malgré quelques rares couacs, les liens entre les deux pays sont restés invariablement forts, de Jacques Chirac à Emmanuel Macron, en passant par Nicolas Sarkozy et François Hollande.

L’entretien téléphonique n’a pas fait l’objet d’une communication particulière de la part de l’Élysée. C’est peut-être d’autant plus révélateur de son importance. À la veille de la conférence de Berlin sur la Libye [19 janvier], à laquelle le Maroc n’était pas convié, Emmanuel Macron a pris son combiné et appelé son homologue, le roi Mohammed VI. « Le rôle important du royaume du Maroc et ses efforts reconnus, depuis de longues années, en vue de la résolution de la crise dans ce pays maghrébin ont été soulignés », a révélé le Palais par la suite.

Selon nos informations, Paris aurait souhaité que la conférence accueillie par l’Allemagne réserve un siège à la diplomatie chérifienne. Le message a été transmis à Rabat.

Exceptionnelles, fraternelles, séculaires, exemplaires… les superlatifs ne manquent pas pour qualifier les relations maroco-françaises. Les contacts entre hauts responsables sont permanents, les rencontres physiques aussi. En décembre 2019, la 14e rencontre de haut niveau France-Maroc, coprésidée par Édouard Philippe et Saadeddine El Othmani, a permis la signature à Paris de nouveaux accords, et la promesse d’une coopération encore accrue.

Le 31 janvier, Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie et des Finances, viendra porter le même message au royaume. La visite d’État d’Emmanuel Macron, prévue pour le 12 février, a, elle, été reportée. Une décision qui soulève des interrogations quant à un éventuel rafraîchissement des relations…

Car la bonne entente sur l’axe Rabat-Paris dépend d’abord des liens entre les deux palais. C’est entre le Méchouar et l’Élysée que les grands dossiers se jouent.

Depuis son intronisation, en 1999, Mohammed VI a vu défiler quatre locataires du palais présidentiel français. Avec chacun d’eux, il a entretenu des rapports particuliers et négocié des virages décisifs, imprimant son style. Surtout, de Jacques Chirac à Emmanuel Macron, Mohammed VI a toujours réussi à convertir les ­présidents français en fervents alliés du régime.

• 1999-2007 – Le précepteur de Sa Majesté

C’est à ses côtés, pour les célébrations du 14 juillet 1999, que Hassan II avait fait sa dernière apparition publique. Une dizaine de jours plus tard, Jacques Chirac apprend à Abuja (Nigeria) la disparition de son ami. La tournée africaine du président français est abrégée pour qu’il puisse assister aux obsèques du roi.

À en croire le journaliste Jean-Pierre Tuquoi, qui a consacré plusieurs livres aux relations franco-marocaines, Jacques Chirac profite des funérailles pour glisser à l’oreille de Mohammed VI : « Majesté, je dois beaucoup à votre père, et si vous le souhaitez, tout ce qu’il m’a donné, je m’efforcerai de vous le rendre. » Ce serment, le président de la République l’honorera tout au long de son double mandat et bien au-delà.

Affection

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte