Société

Hakan Sukur, l’ancien footballeur international turc, est désormais un chauffeur Uber en exil

Réservé aux abonnés | | Par
Hakan Sukur

Hakan Sukur © Paul Childs/Action Images/Reuters

Les purges du président Erdogan suite au putsch avorté de 2016 ont également atteint l’ancienne star du football turc, Hakan Sukur. Le joueur de Galatasaray est lui aussi accusé d’avoir participé au coup d’État attribué par les autorités aux partisans du prédicateur Fethullah Gülen.

Le temps où il était l’idole de tout un pays doit lui sembler bien loin. À 48 ans, celui qui reste le meilleur buteur de l’histoire de la sélection turque a été contraint de s’exiler à Washington, où il exerce le métier de chauffeur Uber. C’est le journal allemand Welt am Sonntag qui a retrouvé la trace de l’ancien joueur de Galatasaray.

Sous le coup d’un mandat d’arrêt en Turquie, Hakan Sukur est accusé d’avoir participé à la tentative de coup d’État de 2016, attribuée par les autorités au prédicateur Fethullah Gülen et à ses soutiens dans l’armée.

L’ex-footballeur n’a pourtant pas toujours évolué dans l’opposition. Il a même été député de l’AKP – le parti du président Recep Tayyip Erdogan –, avant de démissionner, en 2013, sur fond d’affaires de corruption dans le sport.

Erdogan m’a tout pris. Mon droit à la liberté, le droit de m’expliquer, de m’exprimer, le droit au travail

Le début d’une descente aux enfers pour la star turque, contrainte de quitter son pays en 2015. Depuis, le « taureau du Bosphore » a vu ses avoirs gelés et sa situation financière péricliter. « Erdogan m’a tout pris. Mon droit à la liberté, le droit de m’expliquer, de m’exprimer, le droit au travail », a-t-il confié à Welt am Sonntag.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte