Football

Football – CAN 2021 : le dilemme d’Ahmad Ahmad

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 22 janvier 2020 à 15h42
Ahmad Ahmad, le président de la Confédération africaine de football, en mars 2017.

Ahmad Ahmad, le président de la Confédération africaine de football, en mars 2017. © Mosa’ab Elshamy/AP/SIPA

Si la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 aura lieu au Cameroun en janvier plutôt qu’en juin, l’incertitude autour du lieu de la finale de la compétition de football demeure.

Ahmad Ahmad, le président de la CAF, a rassuré les autorités camerounaises : la CAN se tiendra bien dans leur pays en janvier 2021. Une incertitude demeure : où se jouera la finale de cette compétition de football ? Le constructeur italien Piccini ayant été évincé du marché de la construction du stade d’Olembe, à Yaoundé, la livraison de cet ouvrage risque d’être trop tardive.

Délocalisation à Douala ?

La finale devrait alors se délocaliser à Douala, où le stade construit par le groupe turc Yenigün est achevé. Sauf que, pour des raisons de sécurité, Paul Biya n’a nulle envie de se retrouver au milieu d’une foule de supporters hostiles, dans une ville acquise à l’opposition et située à une heure du Sud-Ouest anglophone…

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte