Politique

Centrafrique : pourquoi la rencontre entre Bozizé et Touadéra n’a pas encore eu lieu

François Bozizé, ex-président centrafricain.

François Bozizé, ex-président centrafricain. © Ben Curtis/AP/SIPA

L’ancien chef de l’État centrafricain, François Bozizé, n’a toujours pas rencontré son successeur Faustin-Archange Touadéra. Ce dernier rechignerait à céder à plusieurs exigences de Bozizé.

Depuis son retour à Bangui, le 15 décembre, François Bozizé n’a toujours pas rencontré son successeur, Faustin-Archange Touadéra (FAT). L’ancien président, qui assure n’envisager qu’une « visite de courtoisie », en a pourtant officiellement fait la demande à plusieurs reprises, et les négociations se poursuivent.

Il a chargé Bertin Béa, le secrétaire général du Kwa Na Kwa (KNK), son parti, d’en discuter avec Obed Namsio, le directeur de cabinet de FAT, ce qu’ils ont fait à deux reprises, au domicile de Béa. Namsio s’est aussi entretenu avec Christian Guénébem, le porte-parole du KNK, sans davantage de succès.

Selon nos sources, FAT rechigne à céder à certaines exigences de Bozizé : que la présidence garantisse sa sécurité et, surtout, que des observateurs centrafricains et étrangers assistent à l’entretien.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte