Football

Biographie de Zinédine Zidane : « Zizou » tel qu’on ne le connaît pas

Zidane, de Frédéric Hermel, Flammarion, 280 pages, 19,90 euros

Zidane, de Frédéric Hermel, Flammarion, 280 pages, 19,90 euros ©

Journaliste au quotidien français L’Équipe et à RMC, Frédéric Hermel publie la biographie de Zinédine Zidane. Il a côtoyé la star du football de près et raconte l’homme, de ses origines modestes à sa famille en passant ses loisirs, pour aller au-delà des exploits en équipe de France ou au Real Madrid.

Parfois, les belles histoires naissent du hasard. C’est une décision inattendue du plus grand footballeur français de tous les temps qui est à l’origine de Zidane, de Frédéric Hermel. « Le 31 mai 2018, quand Zizou démissionne du Real en tant qu’entraîneur, je suis persuadé comme lui qu’il ne va pas revenir, qu’il va partir ailleurs, sûrement à la Juve et plus tard en équipe de France. C’est le moment pour moi de fermer un chapitre de ma vie. C’est surtout son départ qui provoque mon besoin de raconter, car j’étais persuadé de ne plus jamais écrire sur lui. »

Frédéric Hermel est journaliste au quotidien français L’Équipe et sur RMC. Comme dans un film, deux trajectoires que tout oppose se croisent en 2001, lorsque Zidane signe au Real Madrid. Le milieu de terrain français devient l’une des étoiles parmi les Galactiques, le surnom donné à l’équipe composée entre autres de Beckham, Figo, Ronaldo.

Zidane a profondément bouleversé mon existence

Ce big bang sportif a des conséquences sur les satellites qui gravitent autour des planètes. « Zidane a profondément bouleversé mon existence. Au départ, je suis un journaliste d’information générale, et, en 2001, quand il signe au Real, je suis engagé par L’Équipe et RMC pour être leur correspondant. J’aimais bien le foot, mais je n’avais pas l’intention d’y consacrer ma carrière et ma vie. Dix-huit ans à être le conteur d’une icône de la République comme Zizou, du Français le plus célèbre au monde, ce n’est pas rien. »

Rêve français

Dès qu’Hermel évoque Zidane, il n’est pas avare de superlatifs. Une admiration qui donne un point de vue incarné à ce livre. Loin d’égrener des faits que nous connaissons tous, il divulgue les coulisses et nous montre sous un nouvel angle des événements dont on croyait tout savoir.

Ce livre est pour moi l’occasion de les dévoiler. Je suis assez proche pour donner de la substance à mon récit et assez éloigné pour avoir du recul

Des témoignages de proches, mais aussi et surtout une relation unique entre le génie du foot et celui qui ne savait pas qu’il deviendrait son biographe. « J’ai du mal à définir la relation qu’on a parce qu’il y a cette distance entre nous. Moi je l’aime bien, je crois qu’il m’aime bien. Nos chemins se sont croisés à un moment. Un jour, je rencontre sa femme, et elle me lance : « Zinédine parle beaucoup de vous à la maison. » Mais on ne se dit pas forcément les choses. Ce livre est pour moi l’occasion de les dévoiler. Je suis assez proche pour donner de la substance à mon récit et assez éloigné pour avoir du recul. Il y a beaucoup d’échanges entre nous, beaucoup de tendresse, de respect, de confiance, mais nous ne sommes pas amis, j’ai pu écrire ce livre grâce à cela. »

Zidane, de Frédéric Hermel, Flammarion, 280 pages, 19,90 euros

En arrière-plan du portrait de l’icône du foot, Frédéric Hermel révèle un peu de lui-même. Le journaliste partage avec l’entraîneur du Real l’attachement à la famille, à la simplicité, le goût de la chanson française, les origines modestes et l’ascension sociale.

On parle beaucoup du rêve américain, mais moi je crois au rêve français

« Je crois qu’il est le symbole du rêve français. On parle beaucoup du rêve américain, mais moi je crois au rêve français qui fait qu’un fils d’immigrés algériens dans un quartier très modeste de Marseille puisse devenir un immense footballeur, un entraîneur respecté. Que moi, petit-fils de paysans, fils d’employés, orphelin de père à 13 ans, je puisse écrire un livre publié chez Flammarion, c’est le rêve français. Je me retrouve dans sa réussite sociale car elle est celle de beaucoup de gens qui, grâce au système social, grâce à l’école de la République, ont pu sortir de leur milieu. »

Parmi les centaines d’anecdotes du livre, Hermel parle de la croyance chevillée en Zidane qu’une bonne étoile veille sur lui. Le biographe astronome en pointe des recoins inexplorés, la faisant encore plus briller.

Zidane, de Frédéric Harmel
Flammarion, 280 pages, 19,9 €

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte