BTP & Infrastructures

Infrastructures : PFO Africa se développe dans les concessions

Réservé aux abonnés | | Par - envoyé spécial à Grand-Alepé
Mis à jour le 20 janvier 2020 à 13h29
Clyde Fakhoury© ISSAM ZEJLY pour JA

Clyde Fakhoury© ISSAM ZEJLY pour JA © ISSAM ZEJLY pour JA

PFO Africa (CA 2019 : 160 millions d’euros) n’a cessé de se diversifier depuis neuf ans dans de nouveaux secteurs : l’eau, les déchets et l’environnement. Mais les activités de l’entreprise, dont les effectifs sont passés en un an de 1 200 à 2 200 employés, restent surtout liées à des contrats sur le temps court.

PFO Africa nourrit l’ambition de se développer dans les concessions de routes à péage, dans les secteurs de l’eau et de l’énergie, et dans la maintenance des ouvrages. « Cela facilite le bouclage du financement et permet de gagner une stabilité financière. Les banques réduisent ainsi leur taux d’intérêt », assure Clyde Fakhoury, directeur exécutif de PFO Africa. Par ailleurs, le fonds britannique Actis s’est récemment rapproché, en vue d’établir un partenariat dans ses projets immobiliers.

L’entreprise ivoirienne est le futur exploitant du parc d’expositions d’Abidjan. Un projet qu’elle pourrait mener avec l’opérateur français VIParis (gestionnaire du parc de la porte de Versailles, à Paris), selon des informations recueillies par JA, que le groupe ivoirien n’a pas souhaité confirmer.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte