Politique

Sénégal : Fadel Barro, le cofondateur de Y’en a marre, bientôt en politique ?

Réservé aux abonnés | | Par
Fadel Barro, ex-coordinateur du mouvement Y'en a marre.

Fadel Barro, ex-coordinateur du mouvement Y'en a marre. © Sophie Garcia/hanslucas.com

Il avait été le fer de lance de la mobilisation populaire contre la candidature controversée du président sénégalais Abdoulaye Wade, en 2012. Fadel Barro, qui a quitté la coordination de Y’en a marre en mars dernier, réfléchit à un possible avenir en politique.

Cofondateur et coordinateur du mouvement Y’en a marre, il en a quitté le bureau en mars 2019, après huit années passées à sa tête, en vertu d’un « nécessaire renouvellement » de l’organisation. Si Fadel Barro s’est effacé au profit d’Aliou Sané, il continue d’en être un membre actif.

Pour Y’en a marre, il milite ainsi au sein du collectif Ñoo Lank (« nous refusons »), mobilisé contre la hausse des tarifs de l’électricité, et est chargé de rencontrer les responsables politiques du pays – dont Abdoulaye Wade – afin de solliciter leur soutien. Il est également chargé du recrutement et de la formation des jeunes au sein de Y’en a marre.

Diverses activités

Le Sénégalais est aussi en contact avec les sociétés civiles des autres pays du continent, tout en menant des activités à titre indépendant dans d’autres structures. Il conseille notamment la Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique (PPLAAF).

L’ancien journaliste d’investigation réfléchit aussi à un possible avenir en politique, mais assure que cela ne remet pas en question la neutralité de Y’en a marre.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte