Société

[Tribune] Cardi B, Samuel L. Jackson… La naturalisation des VIP afrodescendants ne doit pas créer une catégorie d’Africains hors sol

Par

Analyste financier et blogueur ivoirien.

La rappeuse Cardi B dans son clip "I like it".

La rappeuse Cardi B dans son clip "I like it". © Cardi B/YouTube

Si le mouvement de retour aux origines des VIP afrodescendants est globalement positif, celui-ci doit s’inscrire dans une démarche réellement citoyenne.

Quelques semaines après un voyage au Nigeria, la rappeuse américaine Cardi B a déclaré vouloir demander la nationalité du pays. Celle qui s’est récemment illustrée par sa critique virulente de la politique étrangère de Trump s’est déjà choisi un prénom local, Chioma, et publie des photos d’elle en tenue traditionnelle sur les réseaux sociaux. Sa requête a ravi les autorités nigérianes, qui y voient une belle publicité.

D’autres célébrités africaines-américaines ont déjà obtenu la nationalité de pays du continent, comme l’acteur Samuel L. Jackson, qui, après avoir fait un test ADN lui attribuant des origines au Gabon, s’en est vu octroyer la nationalité. Le rappeur Ludacris est aussi devenu citoyen de ce pays, d’où vient son épouse, la mannequin Eudoxie Mbouguiengue.

Donner un sens à ces démarches

Un « retour aux origines » encouragé par certains États africains, qui y voient une opportunité d’améliorer leur image et d’attirer les investisseurs. Mais si la quête d’identité est légitime et si la facilitation du retour d’afrodescendants à leurs racines apparaît louable, cela doit-il nécessairement passer par un processus de naturalisation ?

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte