Finance

Samaila Zubairu mène l’AFC à vive allure

Réservé aux abonnés | | Par
Le Gabon est devenu en août 2015 le dixième membre de l'AFC. Ici des immeubles en cours de construction dans le centre-ville de Libreville.

Le Gabon est devenu en août 2015 le dixième membre de l'AFC. Ici des immeubles en cours de construction dans le centre-ville de Libreville. © Tiphaine Saint-Criq pour Jeune Afrique

L’année écoulée n’a pas entamé l’impressionnant rythme de développement imposé à Africa Finance Corporation (AFC) par son directeur général, Samaila Zubairu.

En un an, le dirigeant nigérian a accueilli cinq nouveaux actionnaires à son capital : le Togo, Maurice, Madagascar, l’Érythrée – et la BAD en novembre 2019.

L’institution de financement des infrastructures a également poursuivi la diversification de ses sources de capital. Après avoir décroché, à la fin de 2018, une facilité de crédit de 300 millions de dollars auprès de China EximBank, AFC s’est à nouveau tourné vers l’Asie en 2019 pour lever l’équivalent de 242 millions de dollars, dont 9 millions en yens japonais, auprès notamment de Mitsubishi UFJ Financial Group et de Sumitomo Mitsui Banking Corporation.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte