Politique

Cameroun : Eric Chinje, l’homme à tout faire

Réservé aux abonnés | | Par
ERIC CHINJE LORS DU GRAND DIALOGUE NATIONAL 1E 03 OCTOBRE 2020 à A YAOUNDE© MABOUP

ERIC CHINJE LORS DU GRAND DIALOGUE NATIONAL 1E 03 OCTOBRE 2020 à A YAOUNDE© MABOUP © MABOUP

Conseiller chargé de l’international au sein du think tank Cape Cameroun, dont Titus Edzoa est le président, Eric Chinje est partout ces derniers mois.

Dans sa résidence des bords du lac de Yaoundé, cet anglophone reçoit régulièrement ministres et émissaires de tous bords. Proche du Premier ministre, Joseph Dion Ngute, à qui il parle très régulièrement, il s’est impliqué dans la bonne tenue du Grand Dialogue national d’octobre 2019.

L’ancien journaliste (le seul à avoir interviewé, plusieurs années consécutives, Paul Biya à la télévision publique), aujourd’hui patron de l’agence de communication Kory Agency, avait alors échangé avec les ministres René Emmanuel Sadi (Communication) et Jacques Fame Ndongo (Enseignement supérieur) ainsi qu’avec le cardinal Christian Tumi.

Auparavant, celui qui fut directeur de la communication de la Banque africaine de développement avait rendu visite à Sisiku Ayuk Tabe, président autoproclamé de l’Ambazonie, à la prison principale de Yaoundé. Chinje, qui voyage beaucoup, est également en contact avec l’Américain Tibor Nagy, secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte