Politique

Tunisie : à l’ombre d’Ennahdha, Habib Jemli a échoué à obtenir la confiance des députés

Habib Jemli à Dar Dhiafa, à Carthage, le 27 novembre 2019.

Habib Jemli à Dar Dhiafa, à Carthage, le 27 novembre 2019. © Ons Abid pour JA

Le large rejet par les députés du nouveau gouvernement intervient au terme d’âpres négociations. Habib Jemli s’est attiré les foudres des modernistes, au point d’être accusé de n’être que l’homme de paille d’Ennahdha.

À l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), les élus de l’opposition n’en démordent pas : la copie gouvernementale présentée par Habib Jemli au début de janvier porte le sceau d’Ennahdha. « Autant assumer entièrement la responsabilité de la formation de l’exécutif », grondent les représentants de Machrou Tounes. « Le gouvernement est celui d’Ennahdha, pourquoi le cacher ? » feint de s’interroger Abdelhamid Jelassi, l’un des dirigeants du parti à référent islamique.

Des interrogations légitimes au regard des résultats d’une enquête menée par Emrhod Consulting : 54 % des sondés se disent favorables à l’idée qu’Ennahdha gouverne seule. Un vœu pieux, car avec seulement 54 sièges sur 217, Rached Ghannouchi et son parti ne sont pas en mesure d’obtenir le vote de confiance d’une ARP fragmentée comme jamais.

C’est donc Habib Jemli, éphémère secrétaire d’État à l’Agriculture en 2012, inconnu de la sphère publique, qui a été chargé, en novembre, de concilier les irréconciliables. Sa désignation en a laissé plus d’un dubitatif.

Comment diable cet objet politique non identifié s’est-il retrouvé à la tête de la Kasbah ? N’avait-il pas opté, il y a quelques années, pour une retraite paisible dans sa ferme de Zaghouan ? Au sommet du pouvoir, on assure que c’est un ami, proche des dirigeants d’Ennahdha Noureddine Bhiri et Sami Triki, qui l’a convaincu de revenir aux affaires.

Chemin de croix

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte