Diplomatie

Libye : l’émir du Qatar milite pour une implication plus active de l’UA dans la résolution du conflit

L'émir du Qatar Tamim Ben Hamad Al Thani, le 3 août 2015, à Doha.

L'émir du Qatar Tamim Ben Hamad Al Thani, le 3 août 2015, à Doha. © Brendan Smialowski/AP/SIPA

Le Qatar fait du lobbying pour que l’Union africaine (UA) prenne une part plus active à la résolution du conflit libyen et se dit prêt à financer ses initiatives.

Le Qatar estime que la mission onusienne s’est montrée incapable de condamner explicitement l’ingérence des Émirats arabes unis en Libye et leur soutien au maréchal Khalifa Haftar.

Doha reproche aussi à l’ONU de ne pas l’avoir associé à la conférence de Berlin, prévue en octobre et reportée plusieurs fois. Signe de l’implication des Qataris dans ce dossier : leur ambassadeur en Libye, Mohamed Ben Nasser Ben Jassim Al Thani, n’est autre qu’un cousin de l’émir Tamim Ben Hamad Al Thani. Ex-pilote de chasse, il s’est replié sur Doha, où il réside, et a rang de ministre.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte