Politique

Grands Lacs : Denis Sassou Nguesso garde la main sur la CIRGL

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 6 janvier 2020 à 13:05

Le président congolais Denis Sassou Nguesso, à l’Élysée le 30 septembre 2019.

Six mois après l’expiration de son mandat à la tête de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL), le chef de l’État congolais en est toujours de facto le président.

Le chef de l’État congolais Denis Sassou Nguesso devait en théorie passer la main en juin dernier à Abdallah Hamdok, le nouveau Premier ministre soudanais, mais ce dernier s’est désisté en raison de la situation politique à Khartoum.

Aucune candidature

Aucun des dix autres membres de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL) n’ayant fait acte de candidature et aucun sommet des chefs d’État et de gouvernement de cette organisation ne s’étant tenu depuis celui d’octobre 2017 à Brazzaville, DSN continue d’en assurer la direction.