Diplomatie

Grands Lacs : Denis Sassou Nguesso garde la main sur la CIRGL

Le président congolais Denis Sassou Nguesso, à l'Élysée le 30 septembre 2019 lors de l'hommage à l'ancien président français Jacques Chirac.

Le président congolais Denis Sassou Nguesso, à l'Élysée le 30 septembre 2019 lors de l'hommage à l'ancien président français Jacques Chirac. © Kamil Zihnioglu/AP/SIPA

Six mois après l’expiration de son mandat à la tête de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL), le chef de l’État congolais en est toujours de facto le président.

Le chef de l’État congolais Denis Sassou Nguesso devait en théorie passer la main en juin dernier à Abdallah Hamdok, le nouveau Premier ministre soudanais, mais ce dernier s’est désisté en raison de la situation politique à Khartoum.

Aucune candidature

Aucun des dix autres membres de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL) n’ayant fait acte de candidature et aucun sommet des chefs d’État et de gouvernement de cette organisation ne s’étant tenu depuis celui d’octobre 2017 à Brazzaville, DSN continue d’en assurer la direction.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte