Diplomatie

G5 Sahel : le président tchadien Idriss Déby Itno en renfort

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Idriss Déby Itno, président de la République du Tchad, le 13 novembre 2019.

Idriss Déby Itno, président de la République du Tchad, le 13 novembre 2019. © Vincent Fournier/JA

Lors de leur réunion à huis clos à Niamey, le 15 décembre, le dirigeant Idriss Déby Itno a redit à ses pairs son intention d’envoyer un bataillon de l’armée tchadienne dans la zone sensible des trois frontières.

Les présidents du G5 Sahel se sont réunis à huis clos à Niamey, le 15 décembre. Au centre de leurs discussions : leur coopération avec la France, qui sera évoquée à Pau, le 13 janvier, avec Emmanuel Macron.

Zone sensible

Ils ont aussi abordé la question des moyens militaires à déployer pour prendre le dessus sur les groupes jihadistes, en particulier dans le « fuseau centre », qui couvre la zone sensible des trois frontières. Idriss Déby Itno (IDI) a redit à ses pairs son intention d’y envoyer prochainement un bataillon de l’armée tchadienne, sans en préciser la date.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte